+33 1 40 49 48 34
  0 items - 0.00

Journée Rosa Bonheur, femme artiste sous le 2nd empire

Visite du château de Fontainebleau puis de l’atelier de Rosa Bonheur au château de By

Programme matinée

Le Château de Fontainebleau au 2nd Empire
Visite des appartements 2nd Empire et présentation des oeuvres de Rosa Bonheur.
Renouant avec les voyages de l’Ancien Régime et les séjours de son célèbre oncle, Napoléon III organise la fête impériale au château de Fontainebleau. Alors que se développent à la fois l’idée de villégiature et les prémices du tourisme, l’empereur et l’impératrice aménagent au château de Fontainebleau des appartements disposant d’un certain confort. les séjours, dont les invités sont issus à la fois du monde des arts, des lettres et de la politique, se déroulent avec régularité et sont de plus en plus longs. Toutefois, la diplomatie n’est jamais totalement absente, même si la société du couple impérial se veut plus détendue que la cour des précédents souverains. Le Fumoir présente des oeuvres de Rosa Bonheur
Visite avec un conférencier du Château puis déplacement jusqu’au Château de By, musée de Rosa Bonheur à Thomery

Déjeuner au Château de By, musée de Rosa Bonheur dans la serre édifiée par les Ateliers Gustave Eiffel

Programme après-midi

Visite du Château et du musée-atelier

Le château de By fut à partir de 1859, et pendant 40 ans, la maison et l’atelier de la peintre animalière Rosa Bonheur (1822-1899). En 1859, Rosa Bonheur est une artiste reconnue lorsqu’elle achète le château de By, à la lisière de la forêt de Fontainebleau. Elle fait appel à l’architecte Jules Saulnier pour construire son atelier, l’une des premières constructions en ossature métallique. C’est entre ses murs que l’impératrice Eugénie lui remit en 1865 la légion d’honneur. Katherine Brault Poulachon à l’initiative de la réouverture au public et de la restauration du château de By dressera pour les Amis, le portrait de Rosa Bonheur, femme artiste célèbre sous le Second Empire. Le musée de l’atelier Rosa Bonheur contient principalement les objets de la vie quotidienne de l’artiste, le lieu étant restés inchangé depuis sa mort en 1899, et ses oeuvres étant dispersées dans les différents musées à travers le monde.

 

Comments are closed.