+33 1 40 49 48 34
  0 don/adhésion - 0.00

Charles Nègre (1820-1880), Le Louvre, Pavillon de l'Horloge, vers 1855

Tour de l'horloge au Louvre

Charles NEGRE 

(Grasse, Alpes-Maritimes,1820- idem, 1880)

Le Louvre, Pavillon de l’Horloge, vers 1855

Epreuve sur papier albuminé à partir d’un négatif sur verre, contrecollée sur carton

Dimensions: 71 x 53 cm (épreuve); 80 x 59, 5 cm (montage)
Historique:
Coll.part.; Vers 2000, collection de M. Bernard Gleizes, Montpellier; 19 octobre 2019, vente Le Mouel, Paris, Drouot-Richelieu, lot n°52 (invendu).
Don de Monsieur Bernard Gleizes par l’intermédiaire de la SAMO, 2019
RF MO PHO 2019 2

Lorsque Charles Nègre réalise cette photographie, le chantier du Nouveau Louvre de Napoléon III est déjà lancé. Le palais dans son ensemble, objet du plus important programme architectural du Second Empire, est devenu un sujet de prédilection pour les photographes désireux de faire valoir leurs talents tout en flattant le régime et en se ménageant de potentiels débouchés commerciaux.

Le pavillon de l’Horloge est ici reproduit dans son état précédant les travaux dirigés par l’architecte Hector-Martin Lefuel, comme le montrent notamment le sommet encore sobrement carré du dôme et l’absence de cheminées ou de statues dans les niches. Construit et décoré sous le règne de Louis XIII, mais achevé sous Louis XIV, ce pavillon est alors l’image par excellence de l’ancien palais, le modèle à même d’exprimer la continuité du pouvoir dans la pierre.
Un recensement au sein de l’oeuvre de Nègre nous fait dire qu’il a réalisé sur une période assez courte au moins 5 clichés différents, tous reproduisant le pavillon avant travaux, selon différents points de vue et formats.
On soulignera la taille gigantesque de l’épreuve acceptée en don, relativement exceptionnelle dans la production de l’artiste. Ces dimensions spectaculaires, associées à la rareté des tirages connus de cette photographie, justifient pleinement l’entrée de celle-ci dans la collection de référence sur l’oeuvre de Nègre que conserve le musée d’Orsay.

 

Thomas Galifot, Conservateur en chef Photographie au musée d’Orsay